BASTIDES LANDAISES.


Les bastides furent fondées vers le XIIIe siècle pour rassembler des populations rurales assez dispersées à la suite des guerres incessantes, pour assurer la tranquillité du pays et le commerce, mais aussi à des fins politiques, par leurs chartes (et simplifier la défense des campagnes et la collecte des impôts) . Les pays landais étaient passés sous la suzeraineté des rois d'Angleterre, ducs d'Aquitaine, et les rivalités franco-anglaises furent marquées par la création d'une ceinture de bastides autour des possessions respectives.
Ce sont donc des villes neuves( Bastida seu, villa nova), construites sur un plan relativement uniforme après un contrat d association (paréage) entre les propriétaires du terrain et les représentants de l'autorité souveraine, et donnent lieu à l'octroi de chartes et à l'attribution de privilèges et de coutumes.
______________________________________________

LABASTIDE D'ARMAGNAC







plan simplifié des abords de la place royale



Labastide d'Armagnac

Fondée à la fin du XIIIe siècle (vers 1291) par le Comte Bernard VI d'Armagnac.La charte est ratifiée par Edouard Ier en 1294. Elle a conservé son plan d’origine , notamment sa Place Royale.


_____________________________________________



SAINT-JUSTIN


Saint-Justin

Fondée en 1280, par un acte de paréage entre la Vicomtesse Constance de Marsan, fille de Gaston VII vicomte de Béarn, et Jean de Caubin, prieur de Saint-Gilles au nom du commandeur des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem possesseurs des terres.
Assiégée par les Anglais en 1359, pillée par les protestants en 1569, durement éprouvée durant la Fronde, elle fut déclarée détruite en 1654.


Saint-Justin



____________________________________________________

GEAUNE EN TURSAN


Geaune

Fondée en 1318, au nom d'Edouard II, par le Sénéchal de Gascogne Antoine de Pessaigne de Génoa, marchand génois nommé l'année précédente. Paréage avec Pierre II de Castelnau-Tursan.
Prise par les Français et les Béarnais en 1337, elle subira les vicissitudes de la guerre de 100 ans. 
Geaune a perdu ses remparts, mais elle conserve sa place à arcades, l’église du XVème siècle et la Tour des Augustins.

Geaune


Aspect de Geaune, d'après le cadastre du XIXe siècle



en voir plus
________________________________________

GRENADE SUR ADOUR


Grenade

Fondée en 1289 par Jeanne d'Artois, vicomtesse de Foix et de Marsan, et son sénéchal Fortan de Lescun, avec le paréage du commandeur de l' hôpital de Saint Antoine de Goloni ( Bats)



________________________________________


CAZERES SUR ADOUR


Cazères

Fondée en 1315 par Marguerite de Béarn, comtesse de Foix, vicomtesse de Marsan, par paréage avec le prieur de Saint Jean de la Castelle au nom de l'abbé de la Caze Dieu.

la place carrée de Cazères ...dans les années 50-60
_____________________________________________

HASTINGUES


Hastingues

Fondée en 1289 par Edouard Ier  et le paréage de l' abbé d' Arthous, puis construite par le sénéchal Jean de Hastings.






____________________________________________________

MONFORT EN CHALOSSE


Monfort
Fondée en 1320 (?)
_____________________________________________

BONNEGARDE
BASTIDE FRANCAISE


Bonnegarde

Fondée en 1283 par Le roi-duc Edouard 1er d'Angleterre qui y séjourna  entre 1288 et 1289 .  

--------------------------------
Leur organisation est très régulière, avec une place centrale carrée, entourée de maisons à galeries couvertes ( cornières). De la place, partent quatre rues rectilignes barrées par une porte. Les rues secondaires, parallèles se coupent à angle droit, délimitant des îlots réguliers à l'intérieur desquels les parcelles sont distribuées. L' église est souvent excentrée ou adossée a la muraille extérieure pour participer à la défense. Autour de l'enceinte sont les padouins, biens communaux.


LES AUTRES BASTIDES ANGLAISES DES LANDES


Pimbo

Modestes et plus ou moins abouties ou conservées, elles sont principalement dues aux Sénéchaux de Gascogne au nom des rois d'Angleterre , ducs d'Aquitaine.

On remarque sur la carte des implantations que les bastides ont aussi une dimension militaire le long de la frontière entre le royaume de France ou ses alliés, et Plantagenets anglais. De même, suite à la guerre séculaire entre Béarn et Armagnac pour la possession des vicomtes de Marsan et Gabardan les bastides surgissent en grand nombre dans cette région, formant ainsi une ligne continue de postes militaires

Sous HENRI III Plantagenet, duc d'Aquitaine de 1216 à 1272

1268 - Pimbo - C'est la plus ancienne bastide anglaise des Landes, destinée à se prémunir des entreprises de
Gaston VII vicomte de Béarn. Paréage entre le Prince Edouard et l'abbé de Pimbo
1270 -Villeneuve de Marsan - Fondée par le vicomte de Béarn
1274 - Miramont Sensacq

Sous EDOUARD Ier Plantagenet, duc d'Aquitaine de 1272 à 1307

1289 - Arouille - au lieu-dit Bialé- (commune de St Justin) - par Arnaud-Guillaume de Mauvezin,vicomte de Juliac, en réaction à la fondation de la bastide de Saint Justin.
1289 - St Gein - Paréage avec les seigneurs de Castendet- après une interruption de construction commencée
en 1284 et interrompue en 1285 suite réclamation de Constance de Marsan.


Sous EDOUARD II Plantagenet, duc d'Aquitaine de 1307 à 1325

1305 - Coudures -par le Sire de Lescun sur les terres d' Edouard II, sans son autorisation
1314 - Souprosse
1315 - Rondeboeuf (commune de Castendet)
1318 - Sarron
1319 - Villenave
1320 - Betbezer d'Armagnac- avec le paréage du vicomte de Juliac, Guillaume de Mauvezin,
1320 - Montegut - par Guilhem de Montaigut senechal -(modeste)
1321 - Toulouzette- par Guilhem de Toulouse, sénéchal
1327- Labastide-Chalosse - anciennement Labastide de Pont la Reine - détruite durant les guerres de religion, elle   n 'est plus décelable

Sous EDOUARD III Plantagenet, duc d' Aquitaine de 1325 à 1362

1331 - Port de Lanne
1331 - Hontanx
1331 - Duhort Bachen -avec le paréage de l' abbé de Saint Jean de la Castell
e.

traces, au début du XIXe siècle, du plan de la petite bastide de Duhort


D'AUTRES ...POUR MEMOIRE

Arthez-d'Armagnac (fondée en 1319) - Baigts (fondée en 1315 par Amaury de Créon, sénéchal de Gascogne) - Buanes (fondée en 1346 par Raymond de Castelnau-Tursan) - Castet-Crabe (commune de Bougue - fondée en 1275), - Fonfrède - Saint Maurice - Saint Pé - disparues.



traces, au début du XIXe siècle, du plan de la petite bastide de Buanes


Montaut


... et une miniature


Dans le but de renforcer la défense de son domaine gascon,  Edouard 1er d'Angleterre,envisagea de fortifier et peupler cet emplacement situé sur un promontoire naturel aménagé . Il encouragea la clôture du château par une palissade de bois, et l'entretien des fossés, avant de tenter le peuplement du site qu'il inspecta en 1287. Mais son dessein ne semble pas avoir eu le succès espéré ... reste aujourd'hui ce petit hameau qui a gardé son nom de "château", à Pouillon.
___________________________________________

A LIRE


A. Curie-Seimbres - Essai sur les villes fondées dans le Sud-Ouest de la France aux XIIIe et XIVe siecles, sous le nom générique de bastides - Toulouse 1880
J.-J. -C. Tauzin  - Les bastides landaises et leur organisation municipale du XIIIe au XVIIIe s ( Revue des questions historiques  Nouvelle Serie T XXV -1901 p 456 -517)
Serge Pacaud - Les Bastides du département des Landes - Éditions des régionalismes-2012.
J-M Lalanne   -Notes sur la topographie des bastides landaises (Bulletin de la Société de Borda 1973; 2, p. 153-173 ; 3, p. 259-278)
Ch. Higounet  - La Guerre de Gascogne et les bastides-frontières landaises  (Bulletin  Société de Borda , 1976 p. 413-417. )