RION de la Crouts à l'église

RION-DES-LANDES

la " Crouts Arramère"




Ce singulier porche gothique à quatre arcades sans voûte, et recouvert d’un toit aplati, est situé au bord de la route, en face de la Poste. Il abrite une croix vers laquelle on se rendait autrefois en procession le jour des Rameaux, d’où son nom de Croix des Rameaux




A l’origine isolé, ce petit monument du XIVe siècle reste un mystère. Certains y ont vu le porche d’un ancien cimetière attaché à une église disparue, ou le lieu d’assemblée de la communauté. Pour d’autres il s’agirait d’un ancien baptistère ou l’abri d’une fontaine sacrée. Les plus romantiques y ont imaginé le tombeau d’un sire d’Albret. Mais des fouilles du XIXe siècle n’auraient révélé que des tuiles creuses formant sarcophages à des squelettes de nouveaux-nés.

________________________________________________

le portail roman de l'église



Ce portail est le seul reste de l’église romane du XIIe siècle, reconstruite vers le XVIe, qui était entourée jusque en 1834 d’une ceinture fortifiée enfermant le cimetière dont l’entrée était défendue par une tour carrée. Le porche qui le précède et le protège a été ajouté dans le même style, lors de la restauration et agrandissement en 1868. 

Voussures ornées de spirales, palmettes, torsades, tympan au Christ en gloire ... 


les chapiteaux historiés 


Daniel dans la fosse aux lions - la fuite en Egypte.

 
Présentation au Temple - Lazare et le mauvais riche (?).

 
emprise de l'ancienne église fortifiée avant la démolition de l'enceinte 
le bourg de Rion au début du XIXe siècle
( d'après le plan cadastral - Arch. Dép. des Landes)

________________________________________________________________

mention spéciale aux charmantes arènes




... de renommée nationale grâce aux anti-corridas !