DAX RETRO




L’activité thermale de Dax, connue dès l’Antiquité par une clientèle encore locale, prit un essor particulier au XIXe siècle, sous le Second Empire et après l’arrivée du chemin de fer, avant de s’épanouir jusqu'à la Belle Époque et la période faste de l’entre deux guerres, dans les années 1920 à 1930. De luxueux établissements furent alors aménagés pour  accueillir une première clientèle aisée venant « prendre les eaux », avant de devoir s’adapter dans les années 1950 à la démocratisation des cures thermales.

Les bâtiments témoins de l’époque révolue du thermalisme de villégiature ont disparu., et ne subsistent aujourd’hui que deux bâtiments de style « Art Déco », emblématiques des années 1930 et de l’âge d’or dacquois.  Restent cependant quelques images de ce passé


le Casino et les Thermes


Dax-Salin-Thermal

Situé sur l’emplacement de l’ancien château fort, la première pierre en fut posée par le président Sadi Carnot le 24 mai 1891. Construit  entre 1891 et 1893, il fut mis en exploitation en 1894. Il est ravagé par un incendie en 1925 et détruit.

Source: le Génie Civil du 28 11 1891 (BNF Gallica)





le Grand Hôtel des Thermes
La construction de ce grand établissement des Thermes sur l’emplacement des baraques des anciens bains Noguès au quartier Bibi, commencée en 1867, fut terminée en 1870 et ouvert au public en juillet 1871.


Les Thermes exploitaient la source du Bastion située sous l’établissement, et celle de la Fontaine Chaude amenée par canalisation, un puits d’eau  froide sous une dépendance, et les eaux  des Salines. Les boues étaient puisées à la source du Roth et au Trou des Pauvres. 


Les jardins s’installèrent à l’emplacement du bastion Sainte Marguerite et des fossés comblés du château-fort détruit

la promenade des Baignots



Les Baignots

Ce fut le premier établissement thermal dacquois. Marie-Anne de Neubourg, veuve de Charles II roi d’Espagne vint y  faire une cure en juillet 1712. Les installations alors sommaires firent place à un premier bâtiment en 1724.  Le vieil édifice fut ensuite rénové à partir de 1888, date de la construction d’un pavillon, puis d’un hôtel en 1894, des bains en 1897, et des extensions de 1901 jusqu’en 1927. L’hôtel et les thermes des Baignots occupèrent le premier rang des établissements thermaux de France


les anciens Baignots


Il exploitait les sources du Pavillon, du Manège, des Geysers, et de Raillard


Le Trou des Pauvres

le Café de Bordeaux

la place Thiers et le Casino


Le Splendid


Grand hôtel de style Art Déco, inauguré en octobre 1929, construit sur les vestiges de l’établissement Dax-Salin-Thermal
Le peintre Maurice Utrillo est mort dans une chambre de cet hôtel le 5 novembre 1955.


Chef d'oeuvre de l'Art-déco et symbole de prestige de la première ville thermale de France, "Le Splendid est à Dax ce que la Tour Eiffel est à Paris.". Il est inscrit au titre des monuments historiques 

le jardin public ...et les arènes en construction

la place Thiers et l'ancien Casino

l'Atrium-Casino




L’Atrium fut édifié en 1927 à l’emplacement de la machinerie des Grands Thermes, et  inauguré le 1er juillet 1928. Il est inscrit au titre des monuments historiques.
________________________________________

un aspecte ancien de la place de la Fontaine Chaude
___________________________________________



Dax ... ville d'eaux! Quand l'ancien hôtel des Baignots ... se baigne!
photo © ISABELLE LOUVIER / « SUD OUEST »
mars 2015