DES TRESORS !.




A coté des richesses archéologiques résultant de fouilles, un trésor correspond à la découverte fortuite de monnaies ou d'objets de valeur accumulés et dissimulés ou perdus. Ainsi, plusieurs trésors monétaires, enfouis probablement au cours des premiers siècles, ont été découverts dans le sol landais, constituant un héritage culturel et un témoignage de l"occupation du pays par nos lointains ancêtres.

LE TRESOR DE LALUQUE

En mai 1877, un ouvrier terrassier a trouvé près du bourg, au quartier de Cos (où se serait trouvét, d'après l'historien Dufourcet, l'ancienne station de Mosconum cité au IIe siècle par l'Itinéraire d'Antonin, sur l'ancienne voie romaine), un vase contenant un trésor d'environ 180 pièces de monnaies romaines en argent .

Certaines ayant été vite dispersées, Emile Taillebois a décrit le reste composé de 120 pièces d'argent se subdivisant en 57 monnaies de la République consulaire ( - 200 à 425 avant J.C) et 63 monnaies impériales d'Auguste,Tibère, Néron, Drusus, Caligula , et la plus récente de Claude I er ( 41 à 54 après J.C).

E. TAILLEBOIS - Recherches sur la Numismatique de la Novempopulanie - Bull, Soc Borda-T.IX-1884 -p247

LE TRESOR DE DONZACQ

En 1866, en défrichant une lande, des ouvriers ont fait une trouvaille, au lieu-dit Pas de Saubot, à un carrefour de chemin sur un point culminant où fut un camp romain. Sous une souche, un pot de terre fermé par une boule de terre glaise contenait environ 1.200 monnaies romaines d'argent ou petit bronze, des II et III èmes siècles, depuis Septime Sévère frappée en 195 jusqu'à Aurélien. Les pièces les plus nombreuses étaient de l'époque de Gallien. Les autres étaient de Lulie, fille de Titus, Macrin, Pupien, Hostilien, Emilien, Marius Macrien jeune et Cornelia Supera. Il y avait aussi deux moyens bronzes de Néron et de Trajan et une dizaine de bijoux et parures d'argent en mauvais argent qui ont été considérés comme d'origine Vandale. Le tout était enveloppé dans un linge en grosse toile, et enfoui vers 270-275 à l'occasion des invasions barbares.

Les bijoux se composaient de deux bagues, dont une contenant une intaille en onyx, représentant un guerrier casqué et armé d'un bouclier (Mars?), deux boucles d'oreilles, deux fibules, trois bracelets et une chaîne, le tour en mauvais argent.Les archéologues les considèrent comme des objets typiquement locaux.

Ce petit trésor a été dispersé et vendu à des particuliers et des collectionneurs. à l'exception de quelques pièces acquises par le Musée des Antiquités Nationales et par le musée de Toulouse

M. FEUGERE -Le trésor de Donzacq - Aquitania, tome 3 -1985-


bijoux de Donzacq

E. TAILLEBOIS - Description de 37 Monnaies Romaines en argent provenant de la trouvaille de Donzacq -Bull, Soc Borda-T. VII-1882- E. TAILLEBOIS - Recherches sur les bijoux Vandales en mauvais argent de Donzacq et du Leuy -Bull, Soc Borda-T. VI-1881-

LE TRESOR DU LEUY

En octobre 1878, commune de Le Leuy, près de la ferme de Coucouse, qui n'existe plus (Coequosa de l'Itinéraire d'Antonin?), un paysan qui creusait un fossé pour planter des châtaigniers trouva à 70 cm de profondeur, deux vases en terre cuite contenant environ sept kilos et demi de petits bronzes et de monnaies en cuivre , une fibule et deux bracelets en bas argent, . Les monnaies, bientôt vendues et dispersées, étaient probablement au nombre de 3.000 ou 4.000. Les 279 pièces qui ont pu être examinées étaient réparties entre vingt-deux empereurs et impératrices depuis Alexandre Sévère jusqu'à Aurélien. (Il y avait 108 pièces de Gallien.) L'enfouissement a du avoir lieu sous Aurélien entre 270 et 275

E. TAILLEBOIS - La vérité sur le Trésor du Leuy- Bull.Soc.Borda-T III-1878-
E. TAILLEBOIS - Un dernier mot sur le Trésor du Leuy - Bull, Soc.Borda -T IV-1879-


LE TRESOR D'EYRES-MONCUBE


Découverte vers 1844 (lieu incertain) d'un vase d'argent contenant 250 monnaies d"argent en mauvais état, attribuées aux Tarusates, et une fibule d'argent attachée à une longue chaînette, également en argent. Dispersées, seule une dizaine étaient encore au Cabinet des Médailles de la BN en 1889.Le vase aurai été fondu et vendu au poids par le découvreur, alors qu'il figure dans le catalogue du musée des antiquités nationales de Saint-Germain.en Laye en 1874 (?)

M DE LONGPERIER - Revue Archéologique-1884-1885 -
E. TAILLEBOIS - Recherches sur la Numismatique de la Novempopulanie - Bull, Soc Borda-T.XIV-1889 -p 122-


LE TRESOR DE POYARTIN

En 1866, un trésor fut découvert par des ouvriers défricheurs dans un pot de terre fermé par de la glaise placé sous une souche de châtaigner : 1200 pièces de monnaies romaines et des bijoux dont une partie est exposée au Musée des Antiquités Nationales de Saint Germain en Laye.
En 1889 on découvrit une monnaie en bronze à l'effigie d'Adrien au jardin du presbytère. 



LE TRESOR DE PUJO LE PLAN

Découverte fortuite en 1977, à la limite des communes de Bougue et de Pujo le Plan, à l'occasion de travaux agricoles au lieu-dit Branquet, d'un important trésor monétaire antique. Il comprenait plusieurs milliers (13 000) de pièces datées de la deuxième moitié du IIIe siècle, frappées sous les empereurs Tetricus, Claude II, Postume, Valérien, Probus, et Gallien. Il est probable que le propriétaire d'une villa gallo-romaine des alentours ait voulu préserver sa fortune lors de la première invasion Alamane et Franque en Aquitaine .Malheureusement le tout était en mauvais état et aggloméré par l'oxyde. Une partie a été acquise par le Musée de Mont-de-Marsan.


source photo: Archéolandes


LE TRESOR DE PONTENX

En novembre 1885, en nivelant le jardin de l'école du quartier de la Fontaine d'Or, la bien nommée, des ouvriers trouvèrent un chaudron en bronze contenant 4116 pièces d'argent oxydé et 45 pièces d'or que la commune se fit restituer (le produit de la vente a participé au financement de la construction de la nouvelle école).



le chaudron de la Fontaine d'Or de Pontenx

Les pièces d'or étaient de Charles V, Charles VI,rois de France, Edouard III, Henri IV, Henri V, rois d Angleterre. Les pièces d'argent étaient de Edouard, le Prince Noir, Richard II(930 pièces), Henri IV (3190pièces), rois d'Angleterre, et même deux pièces de Raimond IV prince d'Orange, une du pape Urbain V...et une de la ville de Lubeck. L'étude des pièces a permis d'estimer l'enfouissement autour de 1415. Les plus anciennes a l'effigie d Edouard III (1327-1377), et la plus récente de Henri V (1413-1422).

E.TAILLEBOIS - La Fontaine d'Or, découverte à Pontenx-les-Forges -.Bull, Soc Borda-T.XI-1886-


LE TRESOR DE GOURBERA

En 1985, à l'occasion de travaux de terrassement, sont découvertes au lieu-dit Gouadet, six cent vingt monnaies de bronze contenues dans une céramique. Ces monnaies romaines datent du Bas Empire (entre 308 et 335).



CASTELNAU-CHALOSSE - Découverte en 1860, dans une lande, du trésor de Gibret. Un pot contenant 7 à 800 pièces aux effigies de Gordien et d'Antonin et des bijoux.

CAZERES SUR ADOUR- En novembre 1894, on a trouvé un vase renfermant deux bracelets, deux boucles d'oreille, une bague et une douzaine de monnaies en argent de Valentinien, de Gratien et de Theodose.

Trouvaille en 1882 de quatre vingt dix monnaies en argent du Moyen-age ( acquises par le Musée de Pau) dont des deniers de Jean 1er et Gaston X de Foix, vicomtes de Béarn, des pièces de Charles le Mauvais, Edouard III et Henri IV, rois d'Angleterre, des rois de Navarre, etc ...



GOUTS - Trésor du site de Coucouse, et d'autres monnaies découvertes sur le site du Gliziaou.

MORCENX - En 1851 un ouvrier découvrit, enfoui au pied du mur de l'ancienne église disparue de Morcenx (bourg), un pot de terre qui contenait environ 140 pièces d'or du du XIVe siècle ( monnaies de Charles V -Prince Noir - Pierre le Cruel ... ) qui auraient été cachées là, vers 1366, par des compagnons de Pierre le Cruel, le roi de Castille en fuite , venant de Bayonne pour rejoindre Bordeaux et solliciter l'aide des Anglais. 

LABOUHEYRE - Le 29 décembre 1898, à l'occasion du creusement d'un fossé sur l'emplacement d'un bâtiment ancien détruit, on découvrit, enfoui sous une pierre, dans une cachette aménagée, un trésor de 276 pièces d'or (dont 120 de Phlippe VI de Valois- 51 de Pierre le Cruel- 35 de Jean II le Bon- 8 de Charles V - .du prince de Galles dit le Prince Noir...)  Ce trésor aurait donc été enfoui, a la même époque et sur le même chemin que celui de Morcenx

LIPOSTHEY - Un petit trésor monétaire a été découvert à la fin du XIXème siècle au lieu-dit Citran, composé de huit pièces en or du Haut Empire, puis, en 1851, au même endroit un aureus d'or de Trajan.

MOMUY - En 1856, on découvrit un vase en terre contenant 3.000 ou 4.000 petites monnaies en bronze de l'époque de Gallien, dispersées avant d'avoir été étudiées.

POMAREZ - En mars 1892 un métayer a découvert, sur le revers d'une route au lieu-dit Lataste, Tastet ou Tastoa, dans les débris d'un vase en terre, un trésor de 400 monnaies gauloises d'argent agglomérées en un paquet oxydé, attribuées au peuple des Tarbelles.




PRECHACQ - Découverte en 1881, au lieu-dit Petit Hournet, d'environ deux cents pièces d'argent, de billon et de cuivre, de Louis XIV et Louis XV, renfermées dans un pot de terre qui a été brisé.

SAINT VINCENT DE PAUL - Découverte en 1910 , au lieu-dit le Pouy, à l'occasion de l'arrachage d'un taillis, de 63 monnaies romaines de bronze, de Vespasien, Commode et Septime Sévère.

UCHACQ - En 1927, en arrachant un chêne, un métayer à découvert un collier -ou torque- d'or jaune clair. D'abord considéré comme un objet franc ou wisigoth datant du Ve siècle, il apparut qu'il était celte et correspondrait à l'époque de l'invasion des Ibères à la fin du premier age du fer dans les années 300 av. J.C.

torque d'Uchacq au Musée d'Aquitaine.

Un autre a été découvert en 1964 à Bélis dans un tertre funéraire


SANGUINET
- 36 bronzes de Trajan Trajan Dece

- En avril 2000, un plongeur a découvert dans la vase sous les eaux du lac, sur le site gallo-romain de Losa, un vase de céramique contenant plus de 170 monnaies de bronze du IVe siècle, dont l'essentiel à l'effigie de Constantin le Grand. La plus ancienne est une pièce de Gallien, de la fin du IIIe siècle.


SEYRESSE-OEYRELEUY - Vers 1860, des enfants ont découvert dans un talus de la lande dite de l'Hippodrome, une trentaine de kilos de pièces de monnaie romaine en bronze, de l'époque de Gallien, qui furent dispersés avant d'avoir été étudiées.

MOUSTEY On découvrit en 1855, dans une prairie, au lieu dit hameau du Berdoy,  un pot de terre contenant environ 700 monnaies allant du règne de Gallien à la Tetrarchie (Constance Chlore). Plusieurs autres monnaies ont été découvertes en 1988 à l'occasion de la restauration de l'église Notre-Dame.

COMMENSACQ Un petit ensemble de onze monnaies romaines a été découvert en décembre 2005, à faible profondeur dans un labour forestier au lieu dit Basquesserre. On retira un denier d'or à l'effigie de Neron, un sesterce à l'effigie d'Hadrien, et neuf deniers aux effigies de Vespasien, Domitien Trajan et Hadrien



----------------

En 2010, des chercheurs détecteurs munis de leur "poêle à frire" ont mis au jour 200 pièces de monnaie de cuivre du XVIe au XVIII e siècle, dans un champ de la commune de Cachen


photo J.M. Tinarrage - Amicale de détection Landes Gascogne




LES TRESORS LEGENDAIRES

Près de l'ancien port de Capbreton,  existait une commanderie hôpital des chevaliers du Temple puis de ceux de Saint Jean de Jérusalem, connue sous le nom de  Bouret,  au centre du bourg,  aujourd'hui disparue, dont les derniers vestiges ont été démolis en 1920 . La légende populaire veut qu'un trésor aurait été dissimulé dans des souterrains du bâtiment lors de l'abolition de l'Ordre et du supplice du Grand Maître Jacques de Molay en 1312. La mémoire locale a conservé le nom de "Templiers" à une portion de cette rue. Selon la tradition orale, des souterrains reliaient jadis cette commanderie à la chapelle du port du Bouret. Robert Charroux, écrivain et président du Club des Chercheurs des Trésors, dans son  Inventaire de deux cent cinquante plus grands trésors identifiés en France, mentionne le trésor de la commanderie des Templiers de Capbreton qu'il a catalogué sous le numéro 28. Des radiesthésistes se sont évertués à détecter ce trésor. En vain !

De même, un veau d'or datant approximativement de l'occupation romaine serait enfoui dans la lande, près de Peyre-Longue, au voisinage de Dax.!

Au XIXe siècle, des radiesthésistes ont « ressenti la présence » (!!) d'un trésor en or dans les souterrains du vieux château de Tilh. La tradition, elle, évoquait un dépôt gardé par une vouivre !

Plus fort encore:
Aux Friques ,près du village de Castets un trésor est enfoui au fond d'une excavation dont le souterrain est ouvert par le diable gardien du trésor, quand la procession sort de l'église  le jour des Rameaux, et qui se referme aussitôt qu'est ouverte la porte ,quand le prêtre y a frappé trois coups . Celui qui se présente alors peut entrer et prendre le trésor; mais s'il n'a pas terminé sa besogne quand s'ouvre la porte de l' église, il reste prisonnier du diable qui le garde avec lui". (Congrès archéologique de France LV e session, 1888)